Extension et surélévation d'un immeuble de logements, Paris 18ème

La construction existante se situe dans l’impasse de La Défense accessible depuis l’avenue de Clichy.
La parcelle est dans le périmètre de protection des monuments historiques et dans le secteur de mise en valeur du végétal.

L’immeuble de deux étages fait face à un square aménagé dans les années 2000 bordé par deux impasses. L’impasse de la Défense est constituée de logements de typologies hétérogènes de style faubouriens et d’un équipent culturel, le Bal.

Le bâtiment réalisé selon un système constructif traditionnel de Paris, la structure est composée de façades porteuses et planchers bois. L’immeuble s’étend sur 3 niveaux, sous-sol, rez-de-chaussée, premier et deuxième étage. Les combles, aujourd’hui encombrés par la charpente ne sont pas aménageables.

Le projet propose la construction d’un corps de bâtiment en fond de parcelle ainsi que le rehaussement de la toiture afin de loger un appartement supplémentaire sous les toits. La surface totale des habitations ainsi créées sera de 229m² s’ajoutant au 221.5m² de surface de plancher déjà présents. Soit un total de 451m² surface de plancher sur la parcelle.
L’accès des trois appartements créés se fera par l’intermédiaire de l’escalier bâtiment rue via un balcon privatif ou d’une cour privative pour l’appartement situé au rez-de-chaussée. Ces balcons sont traités comme une « zone tampon ».
La dépose de la toiture en tuiles est prévue afin d’aménager les combles aujourd’hui encombrés par la charpente. La modification du volume respecte le caractère du bâti, et restitue l’esprit de son architecture d’origine. Tout en conservant planchers et murs porteurs, nous avons travaillé un toit à la mansarde afin d’optimiser le volume de l’appartement de 85m² du troisième étage. Réaliser une couverture en zinc nous permet de diminuer le poids du toit afin de ne pas surcharger la construction. Des lucarnes permettront l’apport de lumière dans toutes les pièces. Donnant sur le square, une lucarne plus large reprendra une écriture d’ « atelier » au dernier niveau et ouvrira généreusement le séjour sur la vue principale.

Les circulations extérieures seront traitées de façon minérale du côté de la voie et plus paysagées coté jardin à l’intérieur de la parcelle, les cheminements ainsi que les balcons privés donnant sur cour seront en bois.

 

MOA: Promotion Privée
MOE: Noé Simonet
surface: 700 m²
budget: 1 000 000 euros
phase: DCE